La cuisine

La visite commencera par là. Pas de raison particulière, si ce n’est que c’est la pièce la mieux rangée en cette période de pleine occupation de la maison.

Pour mémoire, nous avions choisi une cuisine d’exposition dans un magasin design qui fermait à Chartres. Il a fallu forcer par ci, raboter par là mais l’installation s’est finalement pas trop mal passée. Il a fallu aussi faire preuve de beaucoup de patience et d’appels téléphoniques pour avoir les dernières pièces manquantes mais aujourd’hui tout est là.

Il a fallu aussi 6 couches de « Rectory red » et quelques frayeurs pour avoir une couleur qui nous satisfasse.

Après 2 puis 4 couches : ce n'était pas gagné !

Enfin, après avoir écumé les sites internet du plus bas de gamme au plus design, il a fallu organiser une visite chez le bon suédois (et manger d’inoubliables hot dogs) pour trouver nos tabourets de bar et pouvoir complètement investir les lieux.

C’est un artisan de Pierres qui nous a fabriqué les encadrés en métal qui ont été peints avec le « Down Pipe » de FB (Raf a fini par digérer ses 6 couches de rectory). Nous n’avons pas encore choisi les verres qui viendront fermer la cuisine tout en laissant passer la lumière et cela s’avère nécessaire car on ressent bien que l’on est au nord.

La cuisine est très agréable car nous avons le soleil pour le petit déjeuner. La grande fenêtre rectangulaire à hauteur d’homme est très chouette. Elle donne sur la rue, nous permet de faire les curieux mais, cet hiver, il faudra très probablement mettre des stores vénitiens pour nous mettre à l’abris des rares regards.

Après 6 couches et l'installation des meubles

Commentaires fermés.